bobtail, bobtails, chiot, chiots, chiot bobtail, chiots bobtail, chien berger, adopter chien, old english sheepdog, toilettage, bobtail france, chien gentil, OES, chien et chiot, photo chien

rubrique à brac
les dossiers
archives

 

nous CONTACTER

 

 

NOUS et
notre ELEVAGE
nos
CHIENS
nos
CHIOTS
les
CONCOURS
les
NEWS
infos
et liens
rubrique
à brac


Le chien d’exposition: toilettage où surtoilettage?

Pour beaucoup de novices qui se rendent dans une exposition canine pour la première fois le toilettage dit d’exposition est une découverte surprenante. Entretenir son Bobtail pour avoir une fourrure saine sans nœuds ni feutre est une chose, avoir un chien dans un état de fourrure d’exposition est une toute autre affaire.

L’exemple qui saute le plus aux yeux est certainement le caniche. Il suffit de comparer le caniche de monsieur et madame Toutlemonde souvent simplement tondu avec le caniche d’exposition en coupe puppy, moderne ou la plus extravagante en lion. La différence est flagrante!

Effectivement on peut se poser la question, à quoi ça sert? Pourquoi le Bobtail en expo a une espèce de choucroute sur la tête et son popotin? On ne peut pas les laisser au naturel?


championnat du monde, Rotterdam dans les années 80

La réponse est simple: non. Regardez les mannequins d’un défilé de mode sur le catwalk, tout est fait pour paraitre sous la meilleure lumière possible, être vu, avec une démarche mettant en valeur les vêtements portés. Une exposition canine est la même chose. "Le but est de mettre l’exposé dans le ring dans le meilleur état que possible." le disait A. Hopwood en 1903.

On aime ou on n’aime pas ce type de manifestation, mais pour y participer les règles établies sont à respecter pour les participants et le toilettage de type expo en fait partie.

En 1910 James Watson écrit dans son article "L’utilisation du Bobtail comme chien d’exposition a amélioré son look et le type s’est amélioré. La taille, la longueur et la qualité de sa fourrure sont essentiels pour un chien d’exposition. Un chien qui n’est pas dans un état extraordinaire ne peut pas gagner une exposition, même s’il est plus près du standard que son concurrent en parfait état de poil. Le manuel du succès pour un Bobtail: brosser, brosser et encore brosser." De nos jours rien n’a changé, les propos n’ont pas perdu de leur actualité.

Souvent la première sortie en exposition des novices avec leur chien ressemble fortement à une douche froide à cause de la différence de l’état et de la prestation des chiens des routiniers du milieu de l’exposition.
Le toilettage du type expo ne s’invente pas. Il est beaucoup plus technique qu’on pourrait le croire au premier coup d’œil. Sortir un résultat satisfaisant nécessite un savoir-faire, de la pratique et de la persévérance.

Et il y le phénomène du surtoilettage. Très étonnant, déjà en 1894 R. Lee en parle à propos d’une chienne du Dr Locke, nommée Gwen qu’il considère comme "gâtée par le surtoilettage à des fins d’exposition".
Un peu plus tard en 1903 W.D. Drury nous fait savoir "Avoir la fourrure d’un Bobtail au summum de la condition n’est pas une tâche facile. Il faut le toiletter régulièrement, mais il existe une chose comme le surtoilettage."

La définition de ce qu’est le surtoilettage a certainement changée au fil du temps mais le surtoilettage reste un sujet sensible et récurrent qui échauffe les esprits depuis le début de l’ère des expositions.

En 120 ans le Bobtail, une fois sorti des champs et transformé en chien d’exposition par des éleveurs et grands amateurs de la race, est passé d’un look plutôt naturel à un modèle hyper sophistiqué. L’importation de chiens aux Etats Unis en provenance de l’Europe et notamment de l’Angleterre au début du 19ème générait des sommes astronomiques. Des personnes connues et célèbres de La High Society new yorkaise était les premier à voir dans le Bobtail un modèle de chien unique, un joli ornement. Le rôle des premières femmes éleveur et exposant a sûrement joué un rôle non négligeable dans l’amélioration du comportement vis-à-vis du chien, du toilettage ainsi que le soin des chiens.
Un article de Francis Hopkins en 1910 dans le Desert Evening News fait état du changement du statut du chien, du chien utilitaire au chien de compagnie, symbole de statut social de ses propriétaires.
Une première étape. On peut apercevoir un changement dans le toilettage dans les années 20 et 30, les poils deviennent plus longs. Les photos des années 40 et 50 montrent des chiens avec les poils sur la croupe brossés vers le haut mais aussi avec encore plein de poils sur le cou. Aujourd’hui en dirait que le chien a la tête dans les épaules. Dans les années 70, on commence à travailler sur cette zone. Le début du toilettage moderne est certainement donné par des éleveurs anglais, belges, allemands et français. La parfaite mise en valeur de la fourrure du Bobtail qui met en valeur le chien et qui a fait son chemin à travers le monde.

Aujourd’hui le toilettage est passé à un stade de sophistication supérieur, une sorte de toutou tuning. Taillé au millimètre, plus un poil ne dépasse d’un nanomètre. Apercevoir la véritable construction morphologique du chien simplement à l’œil est devenu impossible.
Produits pour alourdir des poils sur certaines zones, produits super gonflants pour d’autres, produits pour durcir le poil, les cous et poitrines taillés courts, les poils d’une longueur d’à peine un centimètre sur l’arrière, etc. le listing des caractéristiques de ce type de toilettage est longe.

La dernière de version du standard du Bobtail de 2012 nous dit concernant la robe "Qualité du poil: Abondant, de texture bien rêche, il n’est pas droit mais hirsute et exempt de boucles. Le sous-poil est un feutrage imperméable. La tête et le crâne sont bien couverts de poils. Les oreilles sont modérément garnies. Le cou a une bonne garniture, de même que les membres antérieurs, sur tout leur pourtour. Le poil est plus abondant sur l’arrière-main que sur le reste du corps. Il faut attacher plus d’importance à la qualité et à la texture du poil qu’à sa simple longueur et l’abondance."

Le standard américain est plus explicite "Ni la ligne naturelle ni la texture naturelle de la fourrure ne doivent être modifiées par un moyen artificiel à l’exception des pieds et de l’arrière pour des raisons de propreté." Il ne faut pas oublier, que l’ablation de la queue fait partie du standard, ce qui explique la coupe de l’arrière.

Nulle part le standard actuel de la FCI ne parle d’utilisation des ciseaux et de produits. Rien n’est formellement interdit et laisse libre cours à une interprétation vaste.

Pourtant en exposition on n’arrête pas d’entendre des voix qui s’élèvent dénonçant un excès de toilettage.

Mais le phénomène n’est pas seul et on ne peut pas désigner comme uniques et seuls responsables de cette évolution les toiletteurs, éleveurs et exposants.
En excluant des juges mono races et spécialistes de la race, en choisissant uniquement des juges multi-races pour les expositions, les sociétés canines favorisent le chien super modèle pour le ring d’honneur avec un look de chien hyper précieux.
Les clubs de race ne prennent pas une position claire, aucune consigne n’est donnée en direction des juges et des exposants.

Existe-il une véritable volonté de changer quoi que ce soit? Doit-on changer des choses? Quel est le but à atteindre?
Les questions restent ouvertes et donne peut-être sujet à une discussion dans un temps futur.

N’oublions pas que le toilettage doit mettre en avant les qualités intrinsèques, et non dissimuler les défauts du chien.

 

 

BIBLIOGRAPHIE
Rawdon Lee "A history and description of the modern dogs of Great Britain and Ireland", 1894

Charles Henry Lane "Dog Shows and Doggy People", London, 1902

W. D. Drury "British Dogs, their points, selection and show preparation", London et New York, 1903

Aubrey Hopwood "The Old English Sheepdog from puppyhood to championship", London, 1905

James Watson dans The Brooklyn Eagle, New York, mercredi 26 octobre 1910 "Outdoor Life in City, Suburbs and the Country. The Old English Sheepdog"

James Hopkins dans le Desert Evening News, Salt Lake City Utah, samedi 16 juillet 1910, "Millions of Dollars spent yearly in England on dogs"


Moulin du Pont logo
©  2015, 2016 all rights reserved MR